La Trappist Westvleteren est désormais livrée aussi à domicile en Belgique

La Trappist Westvleteren est désormais livrée aussi à domicile en Belgique

Les moines lancent un projet pilote

Depuis un an et demi, les amateurs de la Trappist Westvleteren peuvent passer leur commande via le site web trappistwestvleteren.be. Jusqu'à présent, chaque commande devait être enlevée par le client à la porte de l'abbaye. Ce système existe toujours, mais en plus, les moines de l'abbaye de Saint-Sixte ont lancé hier soir un projet pilote permettant de livrer les bières trappistes à domicile. Les ventes avec collecte à la porte restent le circuit de distribution le plus important, car seule une quantité limitée sera livrée à domicile mensuellement.

« Environ la moitié de nos clients belges vivent en Flandre occidentale et orientale. Les autres clients belges doivent souvent se déplacer beaucoup plus loin pour enlever leur commande. C'est pourquoi un groupe de travail de l'abbaye réfléchissait depuis un certain temps à une distribution plus large à la clientèle », explique le frère Godfried, prieur de l'abbaye de Saint-Sixte.

La vente de la Trappist Westvleteren est la seule source de revenus des frères de l'abbaye de Saint-Sixte. Au printemps 2020, les moines ont également été confrontés aux conséquences du confinement économique. Frère Godfried : « Pendant deux mois, nous n'avons plus vendu de bière à la porte de l'abbaye, car seuls les déplacements essentiels étaient autorisés. Toutes sortes d'alternatives ont été envisagées afin d'amener la Trappist Westvleteren au consommateur en cas d’un nouveau confinement général. Cela a donné lieu à un projet pilote de commerce électronique modifié, dans le cadre duquel une partie de notre stock de bière sera livrée à domicile par un service de messagerie . Pour l'instant, nous n'offrons ce nouveau service qu'aux adresses en Belgique ».

Emballages biodégradables

Les ajustements techniques de la boutique en ligne n'étaient pas si compliqués. En revanche, du côté de la production, le projet a été nettement plus difficile car le processus d'embouteillage et de refermentation est entièrement conçu pour le casier en bois. Cependant, les moines étaient surtout préoccupés par l'expédition impeccable des bières et par l'aspect de la durabilité. Serait-il sage d'expédier des bouteilles dans le casier emblématique de la Trappist Westvleteren ? En effet, on craignait qu'un grand nombre de casiers de peuplier ne retourne plus jamais à l’abbaye.

« C'est pourquoi, en coopération avec VPK, nous avons conçu un casier et un emballage extérieur en carton 100 % recyclé, qui ont passé les tests de chute nécessaires. Ensemble, ils pèsent beaucoup moins lourd qu'un casier en bois », explique le frère Godfried.

« Grâce à la coopération avec un service de messagerie, nous devrons également parcourir beaucoup moins de distance pour apporter notre bière aux consommateurs. Les clients qui vivent relativement loin de l'abbaye seront plus susceptibles de choisir le service de livraison à domicile. En outre, le nouveau système devrait contribuer à une distribution encore plus large et plus équitable de nos bières ».

En raison de la main-d'œuvre intensive du casier en carton recyclable, seule une quantité limitée de bières sera livrée à domicile. La majorité de la production continuera à être vendue par les moines dans des casiers en bois à la porte de l’abbaye.

Comme pour toutes les autres ventes de Trappist Westvleteren, le début du projet pilote n'a pas été annoncé au préalable. Les moines voulaient ainsi éviter que la ruée vers le site ne devienne trop importante et que la boutique en ligne ne se plante. Chaque séance de vente est annoncée quelques jours à l'avance sur le site web de la brasserie.

À propos de la Trappist Westvleteren

Selon la Règle de Saint Benoît, les trappistes doivent subvenir à leurs besoins par le travail manuel. La brasserie et la vente de bière sont la seule source de revenus des moines de l'abbaye de Saint-Sixte.

Les bières trappistes de Westvleteren sont très demandées. En juin 2019, les moines ont remplacé le « téléphone à bière », actif pendant 14 ans, par un système moderne de réservation en ligne. Pour permettre au plus grand nombre de personnes possible d'acheter un casier, les moines ont fait installer une salle d'attente « intelligente » dans la boutique en ligne. Cela donne la priorité aux clients qui n'ont pas commandé de casier depuis un certain temps, par rapport aux clients qui en ont commandé une plus récemment.

Chaque mois, il y a en moyenne deux moments de vente avec possibilité de collecte à l’abbaye. Dorénavant, des sessions de vente avec possibilité de livraison en Belgique seront également programmées. Près de 110 000 particuliers se sont déjà inscrits en tant que clients. En général, entre 3 000 et 5 000 visiteurs enregistrés se connectent pendant une séance de vente. La salle d'attente intelligente peut gérer ces numéros relativement facilement. Toutefois, pour chaque session en ligne, il y a proportionnellement beaucoup plus de candidats acheteurs que de casiers disponibles. Ceux qui voudraient acheter la Trappist Westvleteren devront donc faire preuve de patience.

www.trappistwestvleteren.be 

 

Note à la rédaction: le matériel photo est disponible via https://pr.trappistwestvleteren.be/media/album/11127. Les séquences vidéo brutes peuvent être téléchargées à partir du lien ci-dessous. 

 

Étapes importantes de l'histoire de la brasserie de l'abbaye de Saint-Sixte

1814    Jan-Baptist Victoor décide à vivre en ermite dans les bois de Westvleteren.

1831    Quelques moines de l'abbaye française du Mont-des-Cats rejoignent l'ermite et fondent le prieuré Saint-Sixte.

1839    Le roi Léopold Ier signe la licence de brassage le 19 avril 1839. Le premier brassage officiel a lieu en juin 1839.

1842    Le prieuré reçoit le statut d'abbaye.

1860    Mise en service de la deuxième petite brasserie artisanale à usage personnel.

1886    L'auberge « In de Vrede » a un bon chiffre d'affaires et la production est donc augmentée. La construction d'une troisième salle de brassage est lancée.

1896    Mise en service de la troisième salle de brassage.

1927    La brasserie à vapeur commence dans la quatrième salle de brassage « modernisée ». Cette salle est restée en service jusqu'au 5 janvier 1990. L'utilisation d'une cuve de refroidissement donnait aux bières un goût aigre et elles étaient édulcorées.

IIe Guerre mondiale      Un manque de matières premières pendant la guerre a obligé les moines à ne brasser qu'une fois toutes les trois semaines. Une source écrite datant de 1942 mentionne que les brasseurs de la région ont accepté de se prêter mutuellement de la levure afin de surmonter les périodes de non-brassage. En d'autres termes, il est hors de question que juste après la Seconde Guerre mondiale, l'abbaye ait disposé d'une culture de levure « pure », sans parler de sa propre levure dite « Saint Sixte ».

1945    La production de la brasserie est limitée à la quantité nécessaire pour assurer l'entretien de l'abbaye.

1946    La brasserie Sint-Bernardus à Watou acquiert la licence pour commercialiser de la bière sous le nom de « Sint-Sixte ».

1962    La licence avec la brasserie Sint-Bernardus est prolongée de 30 ans.

1976    Construction d'une salle de fermentation avec six cuves de fermentation ouvertes. La recette actuelle est mise au point. Depuis lors, la levure de Westmalle est utilisée pour la production de bière dans l'abbaye. Fin de l'utilisation de la cuve de refroidissement pour refroidir le moût et fin de la bière aigre-douce.

1990    Mise en service de la cinquième salle de brassage, qui est toujours utilisée.

1992    La licence avec Sint-Bernardus n'est pas prolongée et l'abbaye décide de ne brasser que sa propre bière. Le nom de « bière trappiste » ne peut être donné qu'aux bières brassées dans l'enceinte d'une abbaye trappiste.

1999    À l'occasion de l'ouverture du centre de rencontre De Vrede, la Westvleteren Brune 6 est remplacée par la Westvleteren Blond.

2002    La Westvleteren 12 est proclamée pour la première fois « meilleure bière du monde ».

2003    Lancement du « téléphone à bière ».

2013    Inauguration de la nouvelle usine d'embouteillage.

2016    Construction d'une toute nouvelle installation pour une deuxième fermentation avec espace de stockage.

2019    Le « téléphone à bière » est remplacé par un système de réservation en ligne.

2021    Premières opérations de commerce électronique à part entière avec livraison à domicile.

Contactez-nous
Relations Presse
Relations Presse Force3 • PR & Communication
Relations Presse
Relations Presse Force3 • PR & Communication
A propos de Abdij Sint-Sixtus asbl

Abdij Sint-Sixtus asbl
Donkerstraat 12
8640 Westvleteren